Get Adobe Flash player

Responsables

Trieu Dinh

Responsable de salle

Trieu_dinh@vovietnam.ch 

079.244.72.20 

-------------------------------------

Julien Jaquet

Président

Julien.Jaquet@gmail.com 

079.566.40.49

C’est l’homme qui fait de l’art, l’art mais pas l’art qui fait de l’homme, l’homme.

Nous ne cherchons pas à créer de nouveaux champions ou à développer une méthode de combat ultime. Nous voulons uniquement perfectionner une facette d’un savoir-faire existant depuis des millénaires. Notre méthode d’entraînement n’est pas meilleure ou moins bien qu’un enseignement classique ou que celui d'un autre art-martial. Seul le pratiquant, par son intelligence et son apprentissage peut se comparer à un autre.

 La méthode « Vo-Jet » se distingue par une accentuation de l'utilisation des techniques à très courte distance, accompagnée par les techniques à moyenne distance issue du Vo-Vietnam traditionnel. L’apprentissage se concentre uniquement sur la voie externe de cet art-martial.

 L'entrainement par la méthode « Vo-Jet » cherche à se différencier essentiellement par la vitesse et la puissance de frappe. On peut considérer cette méthode comme le "kyokushinkai" du Vo-Vietnam. En effet, lors de différents exercices, l’élève sera continuellement mis en situation de combat debout avec un partenaire. L’idée est qu’il puisse ressentir au maximum les sensations de frappes lors de chaque application.

Ces exercices ont comme avantage de développer les muscles et la vitesse de frappe. Pour cela, le « Vo-Jet » utilise essentiellement le Pao et la patte d’ours, accessoires permettant d’absorber les coups. Par exemple, les échauffements se font presque uniquement à l’aide de ces éléments. Ainsi l’élève apprend à maîtriser les coups tout en s’échauffant.  

   

 Un équipement tel que le plastron, le casque et le protège-dents est parfois utilisé dans certaines séquences d’entrainement afin de pouvoir appliquer les techniques en toute sécurité. L’élève peut ainsi se rapprocher des sensations de combat.

 Les exercices se mènent souvent en combat très serré avec un/e partenaire faisant partie intégrante du processus d’apprentissage. Les applications se veulent simples, directes et avec un minimum de mouvements, afin de gagner en efficacité.  

 La méthode développe également des phases de parades, de tensions et de coups en alternance avec un/e partenaire. L’objectif est de travailler la technique, les réflexes, la précision et la sensation de tension dans les bras.

 Cette tension tient une part importante dans la méthode du « Vo-Jet ». Celle-ci permet, dans les phases de combat à courte distance, de prévenir les coups et de créer des ouvertures chez l’adversaire. Ces phases demandent aux différents protagonistes une grande concentration et une confiance réciproque.

 Les coups de pieds et le travail des jambes font partie intégrante des entrainements. Les différentes applications des jambes sont systématiquement entrainées des deux côtés. La méthode ajoute le Pao pour les sensations de coups. L’apprentissage se veut très progressif pour que l’élève puisse monter en niveau. Souplesse, technique, agilité et efficacité s’acquièrent ainsi dans le temps.

 La méthode intègre aussi les techniques de corps à corps du Vo-Vietnam, les clés de bras, les projections au sol et les étranglements. Ces procédés sont utilisés avec parcimonie.

 Le professeur évalue également les compétences et la condition physique de l’élève afin que celui-ci puisse évoluer et s’entrainer en toute sécurité, son intégrité physique est ainsi préservée.

 Les techniques d’entrainements du « Vo-Jet » respectent les codes du Vo-Vietnam. On y retrouve les positions de base, les techniques de frappes « pieds poings », les Taos ainsi que les armes traditionnelles. L’élève apprend ainsi le Vo-Vietnam par la méthode « Vo-Jet » en respectant les codes de cet art-martial.

Copyright © 2013. All Rights Reserved.